“les Tartuffe du voile islamique” « Le blog de Viviane Teitelbaum

“les Tartuffe du voile islamique”

Jamal Ikazban, député bruxellois, milite - foulard sur la tête - pour un projet de société islamiste, dont le hijab est le symbole.

Quand un élu porte le voile de manière provocante et ostentatoire « en solidarité avec les femmes » que fait-il en réalité ?
Le voile n’est pas juste une étoffe, un vêtement banal ou d’un simple morceau de tissu, c’est un symbole qui renvoie à un système de valeurs, à un projet de société qui limite les droits démocratiques – et pas seulement ceux de la femme.

Le voile qu’il couvre ou pas le visage est l’expression la plus rétrograde du dogme islamique qui prend en otage le corps des femmes et verrouille le champ des possibles de l’ensemble de la société. Car figer les femmes dans le dogme consiste à maintenir la hiérarchie inégalitaire sur laquelle repose la structure sociale des musulmans.
Dans son discours lorsqu’elle reçoit le prix de la laïcité en 2012, Djemila Benhabib posait la question suivante : « Que faire contre les Tartuffe de la polygamie et du voile islamique qui n’ont jamais été aussi exubérants et volubiles sous le dôme de la « tolérance » et de « la liberté religieuse » occidentales ? »

En effet, la résistance au «foulard » n’a rien à voir avec une intolérance à la «différence». Elle a tout à voir avec le principe d’égalité, qui est le principe du respect des différences, c’est-à-dire de ces différences qui respectent la différence des autres, et non de ces différences discriminatoires qui s’affirment de manière toujours plus évidente comme supérieures aux autres .

D’abord, parce qu’il y a une différence entre un choix individuel et un choix de société. Le référent citoyen doit faire de l’égalité un choix de société clair et non négociable. Le pacte citoyen veut précisément dire transcender les particularismes et les spécificités de chacun-e. Et à aucun moment il ne peut être en contradiction avec les valeurs démocratiques.
.
Enfin, sur le plan international, alors que des femmes sont obligées de porter le voile islamique dans plusieurs pays et que parmi elles, certaines résistent et meurent pour pouvoir l’enlever car il représente un symbole d’oppression, nous leur devons notre solidarité. Sinon quel message leur envoie-t-on ? Celui d’un soutien aux dictatures, plutôt que de défendre celles qui résistent courageusement ?

Twitter Facebook


3 commentaires sur ““les Tartuffe du voile islamique””

  1. Fabienne Courvoisier dit :

    Merci à vous !
    Nous continuons LE combat(avec vous,DBenhabib etc)pour l’Egalité entre tou(te)s les Humain(e)s!
    Courage!

  2. Le Thoër dit :

    Bravo madame , mesdames , et vive la laïcité .

  3. Chantal Latour dit :

    Un million de fois bravo à vous Mme Viviane Teitelbaum. Merci de représenter et de protéger l’égalité, la liberté des femmes et la laïcité avec autant de lucidité et de fierté. De mon lointain Québec, je vous envoie tout mon admiration et mon respect.

Laisser une réponse