juillet « 2016 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour juillet 2016

21

Belle fête nationale à toutes et tous!

kgrhqrqqfhf0vhv9br1ybrt8g60_35#21juillet #Belgique #fetenationale

Twitter Facebook
18

Cela devient introuvable

NOT FOUND : introuvable. Tout ce qui introuvable est donc rare, parfois unique, toujours précieux.
Chez nous, ce sera une personne disparue, enfant ou parfois adulte, une vie tellement précieuse.
En Turquie, la démocratie se fait de plus en plus rare.
En France, à Nice, ici ou ailleurs dans le monde, face à la terreur islamiste assassine, ce sont les moyens de la combattre qui font défaut. Ce qui nous enlève trop de vies, trop de jeunesse, tellement unique.

« 404 File Not Found »

404-file-not-foundAu parlement c’est un signal fort, un message de soutien aux familles et aux proches de personnes disparues dans notre pays comme à l’étranger que le parlement va envoyer aujourd’hui en adoptant ce texte qui invite les propriétaires de portail en ligne à tirer profit des pages d’erreur générées sur la toile, pour relayer de façon aléatoire des avis de disparitions d’enfants.
Cette mesure est simple. Elle concerne tous les internautes qui ont un jour été dirigés vers une page n’existant plus où contenant une erreur, cette « page 404 » sur laquelle est mentionnée la référence « 404 File Not Found ».

Nous avons choisi d’en faire une opportunité afin de diffuser un message complémentaire, piloté par les associations Child Focus et Missing Children Europe qui ont lancé en septembre 2012 un projet intitulé « Not Found ». Lire le reste de cet article »

Twitter Facebook
07

2016: formation officielle pour “ménagère”…. si si vous avez bien lu!

formation-pour-menagereLe site Dorifor, piloté par Bruxelles formation (qui est l’organisme public chargé de la formation professionnelle des chercheurs et chercheuses d’emploi et des travailleurs/euses bruxellois-es francophones de la Région bruxelloise est un portail de renseignements sur les formations en tous genres.
Cet outil est essentiel pour les demandeuses et demandeurs d’emploi et pour toutes personnes désireuses de se réorienter professionnellement.
Malheureusement, alors que la Région s’est engagée à contrer les stéréotypes de genre et à favoriser l’accès à toutes les professions et métiers pour les femmes et les hommes, je constate que Bruxelles formation, par le biais du site Dorifor, contribue à renforcer les stéréotypes sexistes et archaïques. En effet, si je déplore qu’aucune formation ne soit proposée systématiquement tant aux hommes qu’aux femmes, comme c’est le cas pour les offres d’emploi, je suis tout à fait choquée par la formation intitulée « découverte de la pâtisserie » directement et uniquement adressée « à la ménagère ». Oui, vous avez bien lu : à la ménagère !
Qu’est donc une ménagère ? Le Larousse : « Femme qui s’occupe des soins du ménage, de l’administration de la maison ».
« Cette formulation totalement dépassée et désuète renforce non seulement les stéréotypes mais assigne à nouveau les femmes dans des rôles liés à la famille et surtout au ménage. Combien de temps et de générations faudra-t-il encore attendre pour qu’enfin, le service public et donc Bruxelles formation n’entre de plein pied dans le 21è siècle ? Egalité ? Vous avez dit égalité ?

Twitter Facebook
04

l’indifférence du parlement bruxellois au sort des femmes yezidies!

dh-yezidies

La majorité qui joue la stratégie politique politicienne au lieu de la solidarité internationale si importante a l’égard des femmes yézidies c’est vraiment d’une tristesse infinie.
Le groupe Groupe MR du Parlement bruxellois a envoyé un CP:
Début février, à l’initiative de Viviane Teitelbaum et Marion Lemesre et avec la signature de Jacques Brotchi, le groupe MR a lancé une invitation à cosignature d’un texte visant à soutenir les femmes Yézidies esclaves sexuelles et/ou captives de l’organisation dite « État Islamique » et celles qui se sont échappées!
Ecolo, par les signatures de Mmes Durant et Trachte s’est joint au texte. La majorité n’a pas réagi.
Alors que la Commission d’enquête des Nations Unies sur la Syrie, qualifie les actes perpétrés contre la population Yézidie par le dit « Etat Islamique » de crime de génocide ainsi que de crime contre l’humanité et crime de guerre, et suite à une réunion de travail proposant de modifier le texte en l’élargissant aux autres minorités religieuses en Irak et Syrie, la majorité PS- Cdh- Défi (avec les partis flamands de la majorité ) n’a même pas voulu mettre la proposition à l’ordre du jour!
C’est dans une salle de commission quasiment vide que le point sans même être agendé ou discuté a été remis aux calendes grecques.
Alors que le dit « Etat islamique », utilise le viol systématique comme arme de guerre pour détruire la communauté des Yézidi-e-s et que le dit « État islamique » a fait de l’esclavage sexuel une institution, un outil de recrutement et une stratégie de propagande codifiée, incluant des contrats de vente notariés par leurs tribunaux.
Considérant que le viol, l’esclavage sexuel, la prostitution forcée, les grossesses forcées, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable peuvent être assimilés à la définition du fémicide - votée dans ce Parlement- , comme étant le meurtre d’une femme parce que femme
Alors que l’on estime à 3400 le nombre de femmes et d’enfants yezidi-e-s aujourd’hui retenu-e-s par le dit « Etat Islamique », c’est dans une indifférence totale d’une gauche peu humaniste, que le point a été remballé pour l’été.
Des demandes étaient faites au gouvernement fédéral mais également au gouvernement bruxellois à qui nous demandions d’identifier et de soutenir des acteurs/actrices bruxellois-es en santé mentale, susceptibles d’apporter un programme de soutien psychosocial à proposer à un certain nombre de femmes et fillettes victimes, sur base du programme allemand où leur est offert un soutien médical, psychologique, financier et social pendant deux années.
“Alors que nous avions voté la résolution sur le fémicide, manifestement certains sujets internationaux n’ont pas les faveurs de cette majorité…”, conclut la députée Viviane Teitelbaum.

Twitter Facebook
02

Elie Wiesel est mort, mais ne tombera pas dans l’oubli

vtwieselcdp-ottawa-copieElie Wiesel, survivant d’Auschwitz et prix nobel est mort.
Il laisse un vide. Témoin du passé il était une parole d’avenir.
Sur les camps d’extermination il disait : « Il faut bien l’admettre : Auschwitz n’a pas guéri la société de l’antisémitisme. »

Sur la mémoire il disait « le bourreau tue toujours deux fois. La seconde fois par l’oubli ». Mais il disait aussi ces belles paroles : “Combattre l’indifférence. Je ne reconnais aucun droit à l’indifférence. C’est un principe de base pour l’humanité. Je le répète depuis des années : l’opposé de l’amour n’est pas la haine, c’est l’indifférence.
L’opposé de l’éducation n’est pas l’ignorance, mais l’indifférence. L’opposé de l’art n’est pas la laideur, mais l’indifférence.
L’opposé de la justice n’est pas l’injustice, mais l’indifférence. L’opposé de la paix n’est pas la guerre, mais l’indifférence à la guerre.
L’opposé à la vie n’est pas la mort, mais l’indifférence à la vie ou à la mort. Faire mémoire combat l’indifférence.

Sur la Shoah il disait : Toutes les victimes n’étaient pas juives, mais tous les Juifs étaient victimes », mais aussi : «La Shoah est un événement unique, il a une signification universelle qui doit être à jamais dans nos mémoires»

Sur l’actualité il disait : “nos ennemis nous font des menaces il est temps de les prendre au sérieux”.
Sur l’antisémitisme il disait : « Il faut bien l’admettre : Auschwitz n’a pas guéri la société de l’antisémitisme. »
A Ottawa lors du Forum contre l’antisémitisme en 2010 quand je l’ai revu avec mon amie Corinne De Permentier il a dit : Je dois vous avouer que je ne me suis pas senti comme je me sens maintenant depuis 1945. Je pense que nous avons des raisons d’être inquiets et même d’avoir peur…. Le moment est venu de mobiliser les efforts de l’humanité entière”.
Si Elie Wiesel s’inquiète de savoir si son témoignage comme survivant valait la peine d’être exprimé, je m’engage une fois encore à transmettre la mémoire et à ne pas oublier son message. Il ne tombera pas dans l’oubli et restera vivant parmi nous.

Twitter Facebook