avril « 2016 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour avril 2016

26

Au revoir Martin Gray

avec-martin-gray2Très triste….
Cet homme que j’ai eu l’honneur et le plaisir de connaitre, avec qui je pouvais discuter des problèmes actuels, je l’aimais beaucoup. C’était un survivant de la Shoah avec une soif de vivre hors du commun. Il était vif, ouvert, plein d’humour, passeur de mémoire, amoureux de la vie, pédagogue malgré et envers et contre tout ce qu’il avait enduré. “Au nom de tous les miens” restera gravé dans nos mémoires mais son travail récent également. RIP Martin Gray

Twitter Facebook
24

Commémoration du Génocide des Arménien-ne-s

commemoration-genocide-armenienPessah, la Pâque juive, également la fête du printemps, symbolisant l’éveil et le renouveau se distingue par sa diversité et ses nombreuses significations, auxquelles l’on peut adhérer que l’on soit croyant-e ou non. C’est une fête qui parle de Liberté, de Communication et de Mémoire.
Aujourd’hui la commémoration du génocide arménien s’est inscrite dans cet esprit à travers le magnifique discours du président du comité des Arménien-ne-, Christian Vrouyr.
Il a parlé de la nécessaire Mémoire d’un souvenir douloureux. Il a parlé de Communication car elle doit appartenir à l’humanité entière, comme la Mémoire de la Shoah ou le génocide des Tutsis.
Et de Liberté car il faut lutter contre le négationnisme afin que nos enfants puissent vivre libres. C’est le cas quand la Mémoire est respectée, l’enseignement et la lecture des faits sont partagés, et dès lors les valeurs sauvegardées.
Le dialogue doit être libre et sans limites, pour pouvoir être enrichissant.
Pessah, une fête qui rapproche les hommes et les femmes, les générations entre elles, les membres de familles entre eux.
C’est aussi ce qui s’est passé aujourd’hui au Mémorial du Génocide des Arménien-ne-s à Bruxelles. ‪#‎PlusJamaisCa‬ ‪#‎BeginsWithMe‬ ‪#‎Genocide‬ des ‪#‎Armeniens‬

Twitter Facebook
15

de Beauvoir: “on me promettait des révélations, en termes orduriers, mais au nom du vrai, du beau, du bien”

mte4mdazndewndk3mja5odcw-1Il y a tout juste trente ans le 15 avril 1986 Simone de Beauvoir nous quittait.
En 1949 le texte fondateur du féminisme moderne, le Deuxième Sexe fut décrié tant par la droite que par les communistes ou les catholiques. , a été diversement reçu en 1949. A sa sortie, le texte fondateur du féminisme moderne a essuyé les critiques, les incompréhensions, les insultes. Son ouvrage est malmené, décrié, qualifié de « charabia », Simone de Beauvoir reçoit un nombre incommensurable de lettres, anonymes ou non. « On m’offrait de me guérir de ma frigidité, d’assouvir mes appétits de goule, on me promettait des révélations, en termes orduriers, mais au nom du vrai, du beau, du bien, de la santé et même de la poésie, indignement saccagés par moi.»

rkszfhn7yru0vhzgz7fsgsdtanv0u7nka-zk67tltha6zrlhz_yuateowoqq9m2dls15s128Le 13 avril 2016 Maya Surduts, une autre figure emblématique et charismatique du militantisme féministe, qui s’était battue depuis les années 1970 pour le droit à l’avortement, à la contraception et contre les violences faites aux femmes, est décédée.

Deux « grandes gueules » avec des styles différents, qui nous manquent et manqueront dans les combats toujours actuels que nous menons et qu’elles ont mené avec détermination et engagement !

Twitter Facebook
10

#bringbackourchoice!

agjq1768Pour le droit au choix. Pour soutenir les femmes polonaises contre un recul inacceptable. Pour défendre les droits des femmes contre tous les conservatismes religieux et politiques, hier nous avons une fois encore été manifester et sommes descendus dans la rue pour défendre le droit à l’avortement! ‪#‎Bringbackourchoice‬! # abortionright

Twitter Facebook
06

#GoFrance #abolitionprostitution

gofrance-cffbCe 6 avril la France a voté une loi dépénalisant les victimes du système prostitueur, soit les personnes prostituées et pénaliser les clients, mettant ainsi un terme à un système d’exploitation sexuelle, son cortège de violences et la traite qui en est la conséquence.

Ce qui mettra peut-être fin à une guerre des chiffres qui reste souvent un tabou pour les journalistes et les personnes prostituées indépendantes; cachez donc ces chiffres que je ne saurais voir!
Parce que la violence est inhérente à la prostitution: en Europe, jusqu’à 76 % des femmes prostituées déclarent avoir été victimes de viol dans les douze derniers mois. Le taux de mortalité des personnes en situation de prostitution est six fois plus élevé que celui du reste de la population.

Pourtant la prostitution n’est pas une activité commerciale librement consentie. Il n’y a pas de “prostitution heureuse”; Croire qu’elle puisse l’être est un parti pris idéologique, c’est un mirage et une offense aux millions de victimes de l’exploitation sexuelle à travers le monde.

Parce que la traite existe pour répondre à la demande prostitutionnelle, parce que force est de constater que le proxénétisme bénéficie en Belgique et dans d’autres pays d’une impunité croissante, que la prostitution s’est banalisée et qu’aucune politique de prévention n’a été mise en œuvre.
Le fait d’organiser la prostitution, d’autoriser l’achat d’acte sexuel, de légaliser le proxénétisme, les eros centers et autres maisons closes, n’a malheureusement que peu d’impact positif sur la situation (sanitaire) des personnes prostituées. Elles sont au contraire dans la majorité des cas enfermées dans ces lieux, tenues à l’écart des structures de prévention et de soins, avec pour seules relations les proxénètes et les clients. Par contre le business est bon!
Autre chiffre à cacher: en Allemagne depuis la dépénalisation le chiffre d’affaires atteint les 15 milliards d’euros par an… comme Porsche…
mais seules quelques dizaines de personnes prostituées se sont déclarées dans ce qui ce pays, l’Allemagne, qui est devenu le plus grand bordel d’Europe!

Dans ce débat, comme celui que j’ai eu ici ( voir lien) dans “Libres Ensembles: La prostitution, quel bordel. Dépénaliser, pour ou conte?”, je m’accroche car la mauvaise foi est souvent présente. Je m’inspire de personnes comme Simone Veil, qui elle aussi, comme d’autres se faisait insulter, rabrouer, sa parole invalidée et disqualifiée… et finalement le “droit au choix” pour l’avortement a été voté… j’ai donc bon espoir, même si en ces temps troubles, troublés et troublants les reculs même à ce sujet se font jour en Europe et chez nous!
Je reste positive et j’ai bon espoir. Aujourd’hui la France vote! #GoFrance ! #abolitionprostitution

detail_en-quete-de-sens?id=2095391

Twitter Facebook
03

Lutter contre la stigmatisation de l’avortement

COMMUNIQUE DE PRESSE soutenu par le CFFB et que je relaye ici.
MON DROIT MON CHOIX
flyer-recto-a6-160315-web
Il y a 26 ans jour pour jour, la Belgique votait la dépénalisation partielle de l’avortement sans raison médicale jusqu’à 12 semaines de grossesse.
Ce fut une grande avancée permettant aux femmes de décider en toute autonomie de leur parcours de vie. Pour certaines, ce choix est de fait l’expression de leur émancipation, pour d’autres, cette prise de décision s’avérera plus difficile.
Chaque année, 20.000 femmes avortent légalement en Belgique, soit 13 IVG pour 100 grossesses.
Que penser de ce chiffre ?
En Angleterre, sur 1000 femmes qui ont entre 15 et 44 ans, près de 16 femmes auront recours à un avortement au cours de leur vie. En Belgique, ce ratio est moindre : sur 1000 femmes, environ 9 d’entre elles auront recours à un avortement.
Comme le démontrent les chiffres de l’avortement dans le monde, le taux d’IVG diminue non seulement quand les moyens de contraception sont aisément disponibles, mais également quand la loi permet l’avortement dans de bonnes conditions médicales et qu’en outre, à l’école, l’information sur la sexualité est effective.
Quoi qu’il en soit, toute femme pourra, à un moment ou l’autre de sa vie, être confrontée au risque d’une grossesse qui n’est pas destinée à devenir une maternité.
Qui est cette femme? Elle peut s’appeler An, Aurélie ou Aïsha. Ses (grands) parents viennent d’Anvers, d’Andenne, d’Ankara, de Kinshasa ou d’Oujda. Son âge ? En Belgique, l’âge moyen des femmes qui ont recours à l’avortement est de 27 ans, et cela quel que soit le degré de formation ou d’instruction. Bref, il s’agit d’une femme comme vous et moi, ou comme votre amie ou votre mère…
Sortir l’avortement du Code pénal
Vingt-six ans après le vote de la loi, l’avortement reste inscrit dans le Code pénal comme un crime contre l’ordre des familles et la morale publique. Il n’est plus considéré comme un délit passible de sanctions, uniquement s’il est pratiqué dans le respect des conditions définies par la loi. Ces conditions fixées par la loi de 1990 sont régulées par des procédures que doivent respecter le personnel d’accueil et le personnel médical prenant en charge les femmes qui demandent une IVG.
Continuer à qualifier l’avortement de délit, c’est perpétuer une stigmatisation de l’interruption volontaire de grossesse. Cela alourdit les démarches pour la femme qui se pose cette question, et cela tend à la culpabiliser, avant même qu’elle ait pu faire un choix.
En sortant l’avortement du Code pénal, dans les conditions prévues actuellement pour cette prise en charge psycho- médico-sociale, le législateur affirmera sa confiance dans les femmes et dans leur capacité, en cas de grossesse non planifiée, à faire le bon choix pour elles-mêmes.
La plateforme Abortion Right! (www.abortionright.eu)
Associations membres de la plateforme : Centre d’Action Laïque (CAL), Centre Régional du Libre Examen, Centre Séverine,
Coordination Laïque de l’Action Sociale et de la Santé (CLASS), Comité belge Ni putes Ni Soumises asbl, Conseil des Femmes Francophone de Belgique (CFFB), deMens.nu – Unie Vrijzinnige Verenigingen vzw, Fédération des Centres de Planning et de Consultations, Fédération des Centres de Planning Familial des FPS, Fédération des Centres Pluralistes de Planning Familial, Fédération Laïque de Centres de Planning familial, FGTB-ABVV, GACEHPA, Garance, LUNA, Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC), Mutualité Socialiste, Nederlandstalige Vrouwenraad (NVR), R.A.P.P.E.L (fr/nl), Sensoa, Université des femmes, VIVA- Socialistische Vrouwen Vereniging, Vrouwen Overleg Komitee (VOK), Vrijzinnige Vrouwen Oost-Vlaanderen

Twitter Facebook