janvier « 2015 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour janvier 2015

26

#Auschwitz70

hqdefault-1Aujourd’hui je suis à Cracovie et je vais à Auschwitz, car aujourd’hui plus que jamais nous devons défendre nos valeurs et être des héritier-e-s dignes et courageux de ceux et celles qui ont survécu.
A Cracovie parce que ce sont les commémorations des 70 ans de la Libération d’Auschwitz.
A Cracovie pour rencontrer des survivant-e-s et enregistrer leurs impressions pour la Fondation de la Mémoire créée par Steven Spielberg. Qui sera là dès demain pour prendre la parole à leurs côtés.
Et mardi j’irai à Auschwitz. Comme le Roi et la Reine, le Premier ministre belge et le ministre des Affaires étrangères.
Comment ne pas être émue par le discours de ces survivants qui 70 ans plus tard reviennent, parfois pour la première fois. En larmes assis près de leurs enfants et ou petits enfants dire qu’ils viennent car le monde doit se souvenir de ce qui s’est passé, comprendre les dangers des dérives mais surtout prévenir les maux car les démocraties sont par essence fragiles. Comment résister quand ils viennent pour - à leur manière- contrer les assauts des révisionnistes, des islamistes, des antisémites, ou des fascistes en tous genres.
Aujourd’hui je suis à Cracovie et je vais à Auschwitz. Et aujourd’hui #JeSuisSurvivanteDeLaShoah #Auschwitz70 #BeginsWithMe

Twitter Facebook
20

antisémitisme, encore…

A quelques jours des cérémonies commémorant le 70ème anniversaire de la libération d’Auschwitz, lire un article titrant: “L’athénée Emile Bockstael «judenfrei»” me donne les larmes aux yeux de tristesse et de colère. D’autant plus dans le contexte actuel. Est ce que vraiment la Mémoire des 6 millions de Juifs assassinés et présente pendant un demi siècle fait à ce point défaut aujourd’hui dans notre société? Je sais poser la question c’est y répondre…

Twitter Facebook
12

la semaine commentée à l’émission les experts

tlb-emotion1

Les experts sur télébruxelles. L’actualité de la semaine: meurtres multiple à Charlie Hebdo, la liberté de la presse assassinée, Zemmour à Bruxelles, … Pas de commentaires sur les événements tragiques et meurtres des 4 Juifs à Vincenne, car nous venions à peine d’apprendre une “prise d’otages”…#JeSuisCharlieJeSuisPolicierJeSuisJuive
Regarder l’émission :http://www.telebruxelles.be/emissions/lesexperts/ cliquez sur le lien les experts.
les experts

Twitter Facebook
07

ami si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place…

unknown1Ils sont morts assassinés. Ils défendaient la liberté, les libertés, les valeurs démocratiques. Je suis choquée, blessée, heurtée. Meurtrie. ‪#‎JeSuisCharlie.‬

Pensées émues pour leurs familles et proches.
Pensées émues pour ces combattants de la liberté d’expression.

Charb disait: “Je n’ai pas peur des représailles. Je n’ai pas de gosses, pas de femme, pas de voiture, pas de crédit. ça fait sûrement un peu pompeux, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux.”

Ce soir j’ai allumé une bougie. Pensons à eux.

Soyons courageux et déterminés. Gardons le crayon pour écrire ce que ces victimes ne pourront plus dessiner ou commenter.

Twitter Facebook
06

Antisémitisme: Un aveuglement très malsain, une manipulation totalement abjecte

Un texte que je cosigne avec mon ami Yves Caelen

Quelques mois à peine après l’attentat du Musée juif et alors que l’ensemble des institutions religieuses, communautaires et culturelles juives se trouvent sous protection policière, deux organisations bruxelloises (Tayush, un groupe de réflexion « pour un pluralisme actif » et Bruxelles Laïque) organisent ce 26 janvier une conférence sur le thème de l’antisémitisme.

Pour traiter un sujet aussi grave que celui-là, on pourrait simplement s’étonner que les invités soient Alain Gresh, un journaliste surtout connu pour ses analyses et prises de position sur le Moyen-Orient, et Farid el-Asri, un professeur-assistant de l’Université de Rabat, auteur notamment d’une dissertation sur le statut des Juifs d’El-Andalous. Aucun des nombreux spécialistes de l’histoire ou de la sociologie de l’antisémitisme n’a apparemment pu se libérer…

L’étonnement cède le pas à la colère quand on lit la présentation du débat sur le site de Tayush: les auteurs de ce texte semble considérer que l’extrême-droite européenne aurait totalement et définitivement tourné le dos à l’antisémitisme. Ont-ils oublié de lire la presse ou de consulter internet récemment?

Le pire se trouve dans ce paragraphe dont le contenu est à ce point odieux qu’il convient de le citer dans son intégralité pour oser y croire: “Mais comment nommer ce sentiment qui monte à l’encontre des Juifs dans les populations arabes d’ici et d’ailleurs et qui arme la main d’un Mohamed Merah et d’un Mehdi Nemmouche? L’antisionisme débouche-t-il - parfois, toujours… - sur la haine des Juifs? N’est-ce pas plutôt la propagande israélienne qui cherche à disqualifier toute opposition à sa politique en agitant les spectre de l’antisémitisme?”…

Voilà donc l’explication !

De même que la haine et le meurtre des Juifs s’expliquaient jadis par le sang versé du Christ,

de même qu’ils s’expliquaient pour les contemporains de Shakespeare par le refus de l’usure,

de même qu’ils s’expliquaient pour ceux qui condamnèrent Dreyfus par leur nécessaire traîtrise,

de même qu’à d’autres moments ce fut l’accusation de souiller la race et de corrompre l’esprit du peuple qui fut sollicitée,

tout s’expliquerait donc aujourd’hui au nom/à cause de l’antisionisme.

Et cette fois encore, une puissante organisation manipulerait tout cela en sous-main pour « disqualifier toute opposition à sa politique ».

Et c’est bien à cette même source que s’abreuve « ce sentiment qui monte à l’encontre des Juifs dans les populations arabes ». L’antisémitisme a peut-être plusieurs visages, mais c’est de la même bête hideuse qu’il s’agit. Celle qui depuis des siècles ose prétendre, sans que les belles âmes prennent la peine de vraiment la démentir, que chaque Juif pris individuellement, est peu ou prou responsable de la souffrance des innocents.

On aurait aimé que sur le sujet de l’antisémitisme les vraies questions soient posées. On aurait aimé que tant de belles âmes s’attachent à chercher des solutions, plutôt que des justifications, à cette violence bien réelle. Mais ce sera pour une autre fois. Et, sans doute, avec d’autres interlocuteurs.
S’il y a une urgence aujourd’hui, c’est bien de le rappeler de manière claire et forte, pour éviter que davantage d’aveuglement mène une fois de plus à davantage d’horreurs, d’explications oiseuses, de justifications honteuses et de vains regrets.

Belles âmes, vous ne pourrez pas dire « nous ne savions pas ».

Yves Caelen et Viviane Teitelbaum

Twitter Facebook
01

belle et heureuse année!

voeux-def

Twitter Facebook