juillet « 2014 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour juillet 2014

23

En Wallonie et Communauté française, les femmes restent une minorité politique!


La parité hommes-femmes est-elle respectée dans les gouvernements régionaux?“>rtl-itv-copie-2Voir le reportage sur Rtl. Mon intervention à 01:14′. Cliquez sur le lien ci-dessus ou copier le lien dans votre navigateur!
http://www.rtl.be/videos/video/501587.aspx

Twitter Facebook
22

Ma réplique à la déclaration de politique générale santé -social pour le groupe MR

photo-2La nouvelle majorité: peut mieux faire!
Réplique à la déclaration de politique générale – en Santé- Social ( ARCC) Viviane TEITELBAUM, POUR LE GROUPE MR en séance plénière
22 Juillet 2014

Cette nouvelle législature marque le début d’une réorganisation profonde. Nous le savons, la pauvreté à Bruxelles ne cesse de gagner du terrain et il faudra désormais y répondre dans un cadre modifié. Grâce au transfert de compétences, Bruxelles a les cartes en main et doit saisir l’opportunité de changer de cap. Toutefois, il est évident qu’un tel changement va de pair avec une réflexion sociale globale. Vous l’avez dit Monsieur le Ministre président : « quel immense défi pour Bruxelles ! ». Dans ce domaine, cet accord de majorité dresse la liste d’une série de bonnes intentions. Malheureusement, celles-ci manquent parfois d’une analyse approfondie et nous risquons de passer à coté de l’opportunité d’améliorer, sur le long terme, le quotidien des Bruxelloises et des Bruxellois. Cette majorité a annoncé son programme en parlant d’ambition, vous évoquiez le dialogue et le respect. Pour ce faire il faut sans doute aller au-delà des seules bonnes intentions, même si bien évidemment nous nous réjouissons que désormais toutes les familles se trouveront à présent mises sur un même pied d’égalité.
Lire le reste de cet article »

Twitter Facebook
18

En réponse à certaines questions qui me sont posées sur le conflit du MO..

En réponse à certaines questions qui me sont posées et à l’actualité et les débats sur les murs Facebook:

Soyons clairs : je pense que chaque mort est dramatique. Et que chaque mort suite à un conflit est une mort de trop, inacceptable. Chaque enfant ou adulte tué est un drame, ici, là bas, ailleurs. Sur la plage de Gaza, en Syrie, en Israël, au Congo, en Turquie, en Ukraine, en Tchétchénie, partout… un mort = un mort… de trop.
Maintenant si vous parlez des responsabilités, elles ne sont jamais à charge de l’un, innocent, contre l’autre, coupable. On n’est pas dans un film : « les bons contre les mauvais »! Le faire croire est dangereux.

Je pense qu’il faut AUSSI parler des milliers de Palestiniens tués par les Syriens ou par le Hamas lui-même qui s’en sert comme boucliers humains ! De cela, qui en parle ? Personne! Cette focalisation sur Israël, ce parti pris, cette indignation sélective démontre ce qui se joue réellement: une lecture où le coupable, c’est le Juif ou le Juif des Nations, Israël.

Didier Lapeyronnie, professeur de sociologie à l’université Paris-Sorbonne le souligne, et c’est à méditer : « La focalisation sur les événements du Proche-Orient vient du fait que les gens sont antisémites, pas l’inverse ».

Comme vous, je pense qu’un missile tiré sur une population civile, qu’il y ait ou non des morts, est dramatique et condamnable. C’est le but en soi qui est condamnable, pas le nombre de victimes. Heureusement que les Israéliens sont bien protégés. Ne le pensez-vous pas? Préféreriez-vous quelques morts? Pour faire “bonne” mesure? Oui, Israël répond aux tirs de missiles sur sa population civile et ne pas le faire serait un suicide irresponsable. Ensuite, l’engrenage de la guerre est malheureusement ce qu’il est, comme partout. Alors si vous me demandez de condamner unilatéralement Israël et ses ripostes, vous vous êtes trompé d’adresse.

Dans ce conflit comme dans toute guerre, la solution doit être négociée politiquement. Désinformer en désignant les uns comme coupables et les autres comme innocents mène à une importation inacceptable du conflit en France, en Belgique et ailleurs en Europe. Je n’y participerai pas. Je condamne cette importation et me bats pour l’empêcher, surtout dans nos médias et parmi nos hommes et femmes politiques. Je crois à une solution négociée où deux Etats peuvent et doivent vivre en paix. Et ce n’est pas parce qu’on soutient le droit aux Palestiniens de le faire qu’on peut confisquer la cause pour inciter à la haine et appeler aux meurtres de Juifs. Ce n’est pas parce que les Palestiniens ont droit à un Etat, qu’Israël n’a plus le droit de vivre en paix.
Il me semble qu’aujourd’hui sur la planète terre on peut épouser toutes les causes, tous les combats, toutes les hypothèses, mais on ne peut pas être pro-israélien ou sioniste sans subir les pires commentaires, des insultes, des menaces. Je sais de quoi je parle. Et à Toulouse ou Bruxelles, cela a mené au pire.

Je rajouterais que nous vivons en Belgique, que nous votons en Belgique, que pour certain-e-s nous sommes élu-e-s en Belgique. Et que si on s’exprime librement sur tout ce qui se passe dans le monde, il faut raison garder, et ne pas penser que nous sommes dans les rues de Gaza à Paris, Bruxelles, Anvers ou Amsterdam. Ni intifada, ni pogroms dans les rues d’Europe !

Sortir les éléments un à un, hors contexte, c’est participer à la désinformation et inciter à la haine de l’autre, désigné comme seul responsable; c’est mettre en danger nos valeurs démocratiques, et un jour ou l’autre, on en paye le prix, toutes et tous. J’appelle à la raison tout ceux qui l’ont perdue et se taisent face à la furie qui déverse sa haine dans nos rues : souvenez-vous…

Twitter Facebook
15

le silence tue … en Europe aussi…

Rendez-vous sur “face à l’info” ce mardi à 18:15 sur les événements décrits ci-dessous.

Ce week-end à Paris des manifestants anti-israéliens jettent des cocktails molotov sur une synagogue rue de la Roquette, ils ont des barres de fer menacent les Juifs qui s’y sont enfermés. Intervention de la police. Quatre blessés juifs dont un grièvement. Des coups de feux sont audibles.
« Nique les juifs » boulevard Voltaire. Bâtons, keffiyeh et « morts aux juifs » à Saint-Paul. Tentative de saccage des « magasins juifs » rue de Turenne. Pas de police sur place. Des cris de « mort aux Juifs on va vous massacrer, Mort aux ashkénazes ! On va vous cramer ! Sales blancs !
Hamas Résistance ! Jihad ! Jihad ! Jihad ! La Palestine doit finir le travail commencé par Hitler ».
Le même week-end à Anvers on a entendu des foules hurler: « Ô Juifs, souvenez-vous de Khaybar » lors d’une manifestation anti-israélienne. On y a entendu « Ô Juifs, souvenez-vous de Khaybar » et « Allah u Akbar » (Dieu est grand, qui fait partie de l’appel à la prière, et fait aussi office de cri de guerre).
Khaybar a symbolisé la mort programmée de régions entières d’Orient et d’Asie, autrefois habitées par des populations juives et chrétiennes. Khaybar est crié aujourd’hui comme une menace haineuse d’agressions contre les Juifs au cœur même de l’Europe.
Mais tout cela je le sais par des e-mails, car ici en Belgique, la presse n’en a dit mot… ou alors je dois être très fatiguée, car j’ai vainement cherché… Si cela s’avère exact, le silence est complice. Jusqu’à quand ? D’autres morts ? A Bruxelles? Anvers? Paris? Amsterdam?

Twitter Facebook