septembre « 2013 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour septembre 2013

29

Au Bar de l’Europe…

tv5-monde-bar-de-leurope1

Le Bar de l’Europe c’est samedi soir 28 septembre à 18h20 sur TV5 et dimanche 29 septembre à 20h10 sur la trois mais c’est aussi sur le site internet http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Le-Bar-de-l-Europe/Episodes/p-26360-Viviane-Teitelbaum.htm. Invitée comme présidente du Lobby Européen des Femmes à l’occasion du prix citoyen! L’occasion de rappeler le fléau des violences faites aux femmes!
Pour voir l’enregistrement cliquez sur le lien ci dessous ou copier le dans votre navigateur!

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Le-Bar-de-l-Europe/Episodes/p-26360-Viviane-Teitelbaum.htm

Twitter Facebook
17

Education à la mémoire en danger…

Alors que des murs d’incompréhension se dressent trop souvent à l’école entre élèves se réclamant de diverses appartenances. Alors que l’antisémitisme est très -trop- présent dans les écoles et en particulier dans les écoles flamandes comme l’a montré une étude récente du la VUB. Alors que les enseignants vivent souvent un sentiment d’impuissance et de désarroi lorsqu’ils sont confrontés à la difficile tâche d’éduquer. Alors que trop souvent l’enseignement de la Shoah est de ce fait supprimé des cours. Selon le journal Joods actueel, en Flandre le site « Herrineringseducatie.be » se complait dans la caricature montrant que Gaza serait égal à Auschwitz, ce faisant ils minimisent la Shoah : c’est à mon avis un acte négationniste et donc antisémite. Et là il ne s’agit ni d’un élève ignorant ni d’un activiste mais d’un site d’éducation! Une honte !
safe_imagehttp://joodsactueel.be/

Twitter Facebook
17

Je partage un communiqué du Conseil des Femmes…

badgecffbsmallLes assistant-e-s sexuel-le-s : le CFFB dit non!
17 septembre 2013, 20:23
Les assitant-e-s sexuel-le-s ne peuvent remplacer la lutte pour pour une meilleure intégration des personnes handicapées dans la société!

Le Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB) dénonce toute reconnaissance éventuelle d’un statut d’accompagnant -e sexuel -le et reprend la position de « Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir », l’association de femmes handicapées en France.

Le recours à des aidant-e-s sexuel-le-s formé-e-s et rémunéré-e-s pose fondamentalement la question de la prostitution comme réponse à un soi-disant
« besoin ». On sait que la demande est essentiellement masculine et que la réponse sera essentiellement féminine. Il ne peut justifier un « ajustement » des lois sur le proxénétisme par un label de qualité et un répertoire et l’ouverture d’un centre, alors que la Belgique est engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes, le trafic des êtres humains et le développement de relations égalitaires entre femmes et hommes.

Il n’existe pas d’un point de vue juridique(1) de droit à la sexualité. La mise en place d’un service d’assistant -e sexuel -le contre rémunération, porterait atteinte au principe de non marchandisation du corps humain. Cette démarche portée par la Ministre wallonne de la Santé auprès du gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles est une atteinte à la dignité humaine.

Comme le signale le rapport de ASPH (2) , l’assistance sexuelle serait une belle utopie. D’après leur analyse, affirmer que l’assistance sexuelle est une bonne réponse au désert affectif ou à la souffrance et à la frustration physique de certaines personnes handicapées, est se tromper totalement de combat. Les raisons invoquées sont nombreuses, nous avons repris les suivantes:
• L’assistance sexuelle, si elle s’appuie sur le droit à l’Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS), doit en toute logique être proposée à toutes les personnes qui n’ont pas accès à la sexualité: les détenu-e-s, les personnes âgées, les personnes physiquement repoussantes, les SDF, etc.
• L’assistance sexuelle est une façon de se dédouaner d’un véritable plan d’action en matière d’inclusion des personnes handicapées dans la société.
• Malgré une bonne supervision des assistant-e-s sexuel-le-s, il est impossible de garantir l’absence totale d’abus pour ce type de prestation. Comme il n’est pas possible de garantir le consentement éclairé et l’exactitude du décryptage des besoins, notamment chez les personnes handicapées mentales.

La situation dans les pays qui ont développé cette pratique montre que peu de personnes ont été formées et que cela ne répond pas à une demande d’emploi.

Dans une interview, le défenseur international de la demande d’accompagnant-e sexuel-le pour les personnes handicapées, a déclaré que « l’expérience suisse était “frustrante” et même ” catastrophique” ». Selon lui encore, les assistant-e-s sexuel-le-s engendrent des « déconvenues ». Il déplore le « fossé immense entre ce que certains hommes ont vu dans les cassettes porno et la réalité qui se présente à eux dans un accompagnement sexuel(3) .
Nous rappelons quelques pistes pour améliorer l’accès à la sexualité :
- l’importance de mettre en place une éducation à la vie affective et sexuelle dès le plus jeune âge et adaptée aux besoins et aux formes de handicap ;
- de prévoir des aménagements pour des vies en couple ;
- d’élargir, grâce à des subventions, les missions des plannings comme référents en matière de vie sexuelle affective et sexuelle pour les personnes porteuses d’un handicap afin d’aider notamment les institutions, à accompagner leurs résidents, à sensibiliser les éducateurs et travailleurs, à participer à la mise en place de projets résidentiels respectueux de la vie sexuelle et affective des résidents ;
- de lutter pour une meilleure intégration des personnes handicapées dans la société, afin qu’elles aient une vie sociale comme tout un chacun, leur permettant de faire des rencontres amicales ou amoureuses.

Viviane TEITELBAUM
Présidente du CFFB
Albine QUISENAIRE
Présidente de la section Charleroi-Thuin du CFFB
Agnès DELWAIDE
Présidente de la section Liège du CFFB
Pascale MAQUESTIAU
Présidente de la commission Violences du CFFB

(1) Extrait du rapport d’information sur la prostitution en France à l’Assemblée Nationale avril 2011
(2)Rapport du 2 mai 2012 Association Socialiste de la Personne Handicapée.
(3) Extrait de Prostitution et Société N°179

Twitter Facebook
06

La STiB cherche -t-elle à punir ses clients?

tram-94D’un manque de vision, la Région bruxelloise est passée à une politique qui sera bientôt paralysante pour les usagers de la route et des transports en commun. Je déplore vraiment le nouveau plan du réseau de la STIB qui projette de diviser la ligne de tram 94, lien indispensable reliant Ixelles au centre Ville. Chaque décision de la Ministre Grouwels est une régression supplémentaire et pénalisante pour Bruxelles et un retour en arrière pour les usagers de la STIB en terme de confort de voyage, de temps de parcours et d’organisation de trajet. C’était déjà le cas pour la ligne du tram 3, ce sera un fait accompli pour le 94 et plus tard pour le 71! Les ruptures de charge semble devenir une règle du gouvernement bruxellois. Cherchent-ils à punir leurs clients ?

De surcroit, cette multiplication des ruptures de charge s’additionne à la réduction des bandes de circulation des grandes artères reliant le Sud de la Région au centre de Bruxelles, comme l’Avenue Churchill, l’Avenue Albert, l’avenue F. Roosevelt et les boulevards du Triomphe et Général Jacques. « La Ministre cherche-t-elle à asphyxier la Région et à supprimer toutes possibilités de déplacements pour une partie des Bruxellois-es ? » . je me pose vraiment la question.

Twitter Facebook
06

INVITATION au PRIX du CITOYEN EUROPEEN

9053_10151434473918247_1918223911_nRemise de la médaille de Citoyen européen au Lobby Européen des Femmes

Invitation
Mercredi 18 septembre 2013 – de 17h00 à 19h00 dans l’espace d’accueil du Bureau d’Information du Parlement européen en Belgique dans l’ancienne gare de Luxembourg sur la Place de Luxembourg à Bruxelles.

Le Lobby Européen des Femmes recevra la médaille pour sa contribution au développement des liens transfrontaliers entre des organisations et des personnes et de la citoyenneté européenne.

Créé en 1990, le Lobby Européen des Femmes rassemble plus de 4.000 organisations de femmes dans l’Union européenne. Dès lors, le Lobby Européen des Femmes est une des plus importantes coalitions d’organisations non-gouvernementales en Europe. Il œuvre en faveur de l’égalité des sexes et des droits des femmes dans l’Union. Par son action, le Lobby Européen des Femmes contribue également à des liens transnationaux européens entre organisations et individus. De cette façon, le Lobby Européen des Femmes apporte une contribution significative à la création d’une citoyenneté européenne égalitaire pour les femmes et les hommes.

La candidature du Lobby Européen des Femmes a été introduite par la députée européenne bulgare, Antonyia Parvanova (ALDE)

En concertation avec le Lobby européen des femmes, la remise de la Médaille du Citoyen européen aura lieu juste après le lancement de la campagne 50/50 pour la composition paritaire des listes de candidats pour les élections européennes de 2014, qui se tiendra dans l’après-midi du 18 septembre.

Programme pour la cérémonie de remise de la médaille:

· Sjerp VAN DER VAART, Chef du Bureau d’Information du Parlement européen en Belgique, présentera le Prix du Citoyen européen, décerné annuellement par le Parlement européen à maximum 50 personnes ou organisations.
· Antonyia PARVANOVA, députée européenne, qui a proposé la candidature du Lobby européen des femmes présentera les mérites qui ont motivé l’introduction de cette candidature.
· Remise de la médaille
· Réplique de Viviane TEITELBAUM, Présidente du Lobby Européen des Femmes.
La cérémonie aura lieu en présence de représentants des fédérations nationales de femmes de différents États membres, y compris les organisations belges.

C’est avec plaisir que nous vous invitons à cette remise de prix qui sera suivie d’une réception. Nous vous prions de confirmer votre présence au plus tard le jeudi 12 septembre auprès de Jos Bertrand (02.2841172) ou par mail : epbrussels@ep.europa.eu

Twitter Facebook