décembre « 2011 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour décembre 2011

15

Passionné d’armes? Et quoi un violeur serait un passionné de femmes????

unknown-1Stupeur en écoutant la rtbf ce matin! Etais-je bien réveillée? Ai je bien entendu dire “nous dressons le portrait de ce passionné d’armes”…? Passionné ? Et quoi, un violeur serait un passionné de femmes ???? Il faut parler d’un tueur, d’un assassin, point barre!
Je suis profondément choquée de la manière dont certains journalistes, à travers leur commentaires, à travers un vocabulaire inadéquat finissent par justifier l’injustifiable.
Toutes mes condoléances aux familles et proches des victimes. Un prompt rétablissement à tous les blessés.

Twitter Facebook
13

DESTEXHE et TEITELBAUM demandent la démission d’Edouard Delruelle

Bruxelles, le 13 décembre 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE
Alain DESTEXHE, Député de la Fédération Wallonie-Bruxelles (MR)
Viviane TEITELBAUM, Députée bruxelloise (MR)

Propos antisémites : Alain DESTEXHE et Viviane TEITELBAUM demandent la démission d’Edouard Delruelle

Le périodique « Joods Actueel » a récemment publié un article mettant gravement en cause le Centre pour l’Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme (sic). Lors d’un séminaire sur le multiculturalisme, des policiers assistèrent, médusés, au discours d’un membre du Centre véhiculant les pires stéréotypes antisémites. Parmi ceux-ci, on retrouve l’idée selon laquelle ces derniers « peuvent tout se permettre car ils ont de l’argent et le pouvoir financier, mais exploitent également notre culpabilité [pour l’Holocause] ». Cette personne semble également avoir nié le rôle joué par la Belgique dans la déportation puis l’extermination des populations juives durant la Seconde guerre mondiale.

Nous attendions une réaction particulièrement forte de la part du Directeur-Adjoint du Centre. C’est donc avec stupéfaction que nous avons appris qu’il estimait que l’employée « aurait dû dire qu’ils faisaient plutôt partie de la classe moyenne ».

Ces propos sont inacceptables. Ils contribuent à renforcer l’idée selon laquelle les Juifs jouiraient tous d’un niveau de vie relativement aisé. Il n’en est évidemment rien ! Nos compatriotes de confession juive souffrent autant de la crise économique que l’ensemble de notre population. Ni plus, ni moins. Il y a, dans notre pays, des Juifs riches et des Juifs pauvres, des Juifs blonds et des Juifs bruns, des Juifs fumeurs et des Juifs non-fumeurs…faut-il une formation spéciale pour que Monsieur Delruelle en prenne conscience et retire ses propos ?

Ce qui est également inacceptable, ce sont les attaques personnelles proférées par M. Delruelle à l’encontre du policier ayant communiqué l’information à « Joods Actueel ». En dénonçant un comportement « malhonnête et malveillant » là où nous voyons une initiative citoyenne qui doit être saluée, le Directeur-adjoint du Centre se trompe de cible.

Enfin, il n’apparaît pas clairement des propos du Directeur-Adjoint du Centre que l’auteur de ces propos sera poursuivi, à tout le moins licencié, pour avoir véhiculé des propos qui tombent pourtant, nous semble-t-il, sous le coup de la loi contre le racisme que le Centre est censé appliquer.

Ces nouveaux dérapages s’ajoutent à une série d’initiatives du Centre visant à promouvoir un agenda politique qui n’entre pas dans ses compétences. Le Centre est là pour promouvoir la défense de la législation antiraciste. Pas pour défendre un programme politique allant de l’opposition à la loi anti-burka à des prises de position sur la place des signes convictionnels à l’école et dans la fonction publique.

Pour toutes ces raisons, nous estimons que M. Delruelle a définitivement perdu toute crédibilité et n’est plus à même d’assurer la direction du Centre, pas plus d’ailleurs que M. De Witte, lequel, par son silence, semble cautionner les propos de son employée. Nous estimons donc qu’il est de l’intérêt de l’institution qu’ils présentent tous deux leur démission sans plus tarder.

Contact:
Alain Destexhe- Député de la Fédération Wallonie-Bruxelles –
Viviane Teitelbaum - Députée Bruxelloise

Twitter Facebook
12

faute grave, la suite

Monsieur Delruelle,

J’accuse bonne réception de votre réponse à mon texte et vous en remercie. Etant donné que nous nous sommes expliqués lors d’une rencontre à l’occasion d’un débat radio, je ne pensais pas devoir préciser encore mon point de vue. Mais vu le caractère public de votre réponse, je pense utile devoir préciser certaines choses.

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme devrait concerner tous les démocrates et chaque engagement en ce sens doit être encouragé.
Vous en avez fait votre profession. Parfait.
Si je dénonce certains faits c’est parce que j’estime que le Centre pour l’Egalité des Chances a une responsabilité toute particulière dans ce combat. Le Centre - et ceux qui prennent la parole en son nom - devraient à mon avis systématiquement adopter une attitude ferme, de tolérance zéro, face à ces actes immondes et inacceptables, quelle que soit l’identité ou l’origine ou le sexe de la victime, bien évidemment. C’est en ce sens que je me suis permis de vous interpeller, c’est en ce sens que je vous réponds.

Quand vous dites à la radio, quand vous m’écrivez : « Que le conflit israélo-palestinien avive les tensions entre communautés, c’est un fait qui explique en partie, sans l’excuser en rien, l’antisémitisme qui règne aujourd’hui en Belgique et à Bruxelles en particulier ». Je vous réponds :
« Entre communautés », c’est donc bien vous qui avez utilisé l’expression. Je vous l’ai reproché et je vous le reproche encore. Pourquoi ? Car « entre » suppose une réciprocité dans l’hostilité, dans l’agression. Or, dans les statistiques que vous donnez et qui d’ailleurs sont connues, heureusement l’on ne peut citer à ce jour, un seul acte commis par des Juifs CONTRE des gens, jeunes ou pas, d’origine arabo - musulmane ou autre. Or vous persistez à affirmer que le conflit du Moyen-Orient exacerbe chez nous les tensions « entre » communautés. Je répète que l’expression contient autre chose que la réalité et que l’on ne peut mettre dos à dos ainsi les communautés. Il serait plus juste de dire que la situation au Moyen-Orient exacerbe l’antisémitisme de personnes, dont certaines originaires de ces communautés arabo-musulmanes, mais pas les tensions « entre » les communautés. J’espère avoir précisé ainsi ma pensée.

Pour prendre un tout autre exemple : Vous dites et écrivez : « Le Centre ne laisse jamais passer, sur le plan juridique, aucun fait d’agression physique ou de violence, ni d’ailleurs d’incitation à la haine ou de négationnisme». Dois je vous rappeler qu’en octobre 2007, pendant une semaine, des centaines de jeunes turcs ont mis St-Josse-ten-Noode sens dessus dessous. Ils se sont rués dans une taverne, agressant le patron de l’établissement, aux cris de « Tuez-le, c’est un Arménien » et dévastant l’établissement. Le parquet a classé sans suite. Qu’a fait le Centre pour l’Egalité des chances ?

Je conçois que les instruments légaux dont nous disposons ne permettent pas toujours de lancer une procédure judiciaire et je ne pense pas que ce soit forcément cela que nous – démocrates - attendons du CECLR. Par contre les déclarations du Centre, les vôtres, doivent être irréprochables dans leur engagement contre tous racismes et donc aussi contre l’antisémitisme et contre tous les négationnismes et toutes les discriminations.

Vous l’avez compris, j’attends, et nous sommes nombreux à attendre, un discours clair, des prises de position sans ambiguïtés, des engagements écrits rigoureux et précis. Ne pas le faire ressort, Monsieur Delruelle, de la faute grave.

Twitter Facebook
09

antisémitisme, racisme: il faut une condamnation politique ferme

imagesVoici mon interpellation au membre du collège Emir Kir, en charge du sport, concernant les actions de lutte contre le racisme et l’antisémitisme et plus particulièrement l’agression antisémite d’une jeune fille de 13 ans au Centre sportif de Neder-Over-Hemberke.
D’autres députés sont montés dans l’interpellations et ont - comme le Ministre - condamnés et déplorés les faits. J’ai ensuite précisé que j’ai voulu élargir à partir de cet incident antisémite sur tous les problèmes de racisme car chaque acte est aussi grave, même si cette agression était particulièrement violente. Océane avait déjà subi des insultes pendant l’année scolaire et elle a encore été menacée après les faits. Ce qui est interpellant - ai je dit également répliqué - c’est le jeune âge des filles qui ont agressé Océane et le degré de violence.
Un autre élément sur lequel les programmes éducatifs ont peu d’influence est le rôle des parents et des éléments comme l’importation du conflit du Moyen-Orient viennent également brouiller les cartes. Dès lors ce qui est essentiel c’est la condamnation ferme de la part des politiques. Elle n’a pas été exprimée au moment des faits, malgré la violence, cela a été fait aujourd’hui et en cela c’est interpellation au Parlement est importante.

Monsieur le Ministre,

Si je vous interpelle aujourd’hui c’est de manière globale et générale sur les faits de racisme dans le sport et au sein des infrastructures sportives. L’incident du vendredi 18 novembre 2011, lorsqu’ une jeune fille de 13 ans a été agressée alors qu’elle finissait son cours de sport au Centre sportif de Neder-Over-Hembeek, se déroulait en fait, nous le savons depuis, dans le cadre scolaire et donc pas directement sous votre responsabilité. Toutefois, j’en profite pour interpeller de manière plus large à partir de ce fait.

Je ne vais pas rappeler tous les faits qui, depuis, ont été rapportés par la presse concernant la jeune fille qui a été insultée et agressée. L’acte était particulièrement violent puisqu’elle s’est retrouvée avec une commotion cérébrale, des vertèbres enflammées et surtout la peur au ventre.

En état de choc physique et psychologique, et donc plainte à été déposée à la police de Bruxelles.

Ces faits antisémites et racistes sont malheureusement courants et ils sont la conséquence de beaucoup de choses, et ce qui est terrible c’est que souvent ils se déroulent dans le silence ou dans l’indifférence générale.
Lire le reste de cet article »

Twitter Facebook