février « 2011 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour février 2011

19

Pétition : Madame Laanan, rendez-nous le MRAX !

antiracisme-2La lutte contre le racisme ne saurait en aucun cas se confondre avec la défense de revendications identitaires. La première a pour objet la promotion du vivre ensemble, de l’harmonie sociale, des droits fondamentaux et de l’émancipation de tous ; la deuxième a le plus souvent pour effet d’exacerber les rancoeurs, le repli et le revanchisme et de remuer à l’excès des haines recuites. Loin d’être complémentaires, les deux positions sont diamétralement opposées.

Notre propos n’est en aucun cas de nier les injustices réelles subies par l’un ou l’autre groupe culturel ou ethnique. Il est évident que l’origine familiale ou la couleur de la peau constituent toujours des obstacles pour la location d’un logement, l’accès à un emploi ou pour la participation à des activités sociales et récréatives.
Nous réfutons cependant que la mise en avant de revendications à fondement identitaire voire religieux puisse être une réponse acceptable à cette problématique. Au contraire, les organisations qui prennent le risque de mettre au centre de leur action ce type de revendications et de positionnements, contribuent à renforcer un fonctionnement clivé de la société et à alimenter les phénomènes qu’elles prétendent combattre. Loin de constituer une alternative aux extrémismes identitaires autochtones, elles représentent en fait, en quelque sorte leur image inversée, leur parfait complément, le second protagoniste nécessaire à ce que le combat qui déchire la société ne rencontre jamais de fin.

C’est pour cela qu’avec plusieurs amis, nous avons rédigé une pétition que vous pouvez signer sur le site:
http://9375.lapetition.be/

PETITION
Madame Laanan, rendez-nous le MRAX!

Depuis sa prise de pouvoir au MRAX, en 2004, Radouane Bouhlal a transformé cette organisation en une officine communautariste. Avec les résultats que l’on sait. Alors qu’il n’est jamais sorti d’une crise ininterrompue qui a vu la plupart de ses membres historiques claquer la porte, les directeurs se succéder à une cadence soutenue, les burn-outs et les plaintes de tous types de la part de membres du personnel s’accumuler, le MRAX est aujourd’hui menacé de se voir retirer ses subventions publiques. L’administration doit bien se résoudre à constater que le MRAX ne remplit plus les tâches qui sont décrites dans son objet social.

La lutte contre le racisme ne saurait en aucun cas se confondre avec la défense de revendications identitaires. Lutter contre le racisme, c’est promouvoir le vivre ensemble, l’harmonie sociale, les droits fondamentaux et l’émancipation de tous.

La décision prise récemment par le MRAX de ne plus faire de référence explicite dans ses statuts à la défense de la mémoire des victimes du nazisme pour lequel il avait été créé, juste après la Seconde Guerre mondiale, est pour nous un signe de plus d’une dérive qu’il nous semble important de dénoncer.
Radouane Bouhlal ne peut plus nous tromper : gommer la référence à la Shoah des statuts du MRAX sous prétexte d’universaliser la condamnation des génocides est un subterfuge, une manoeuvre pour ne plus devoir parler de la Shoah, des camps et des Juifs.

Le MRAX serait –il devenu un avatar de ce qu’il prétend combattre?

C’est parce que nous considérons que dans cette époque de mixité et de brassage social et culturel, notre pays a plus que jamais besoin d’un mouvement antiraciste en ordre de marche, que nous vous demandons d’indiquer à M. Bouhlal et à ses amis le chemin de la sortie. Ne lui laissez pas la possibilité d’être le fossoyeur d’une association qui reste plus que jamais indispensable.

Madame Laanan, rendez-nous le MRAX!

Twitter Facebook
14

J’ai été l’un des rares Européens à participer au “concours de dessin sur l’Holocauste”. Cela a été la plus grande erreur de ma vie. Je le regrette amèrement.

expo-teheran2
Je veux demander pardon à la communauté juive pour mon passé trouble et j’espère qu’elle comprendra mes explications. La démarche est courageuse, voici l’histoire :

Dans mon livre « Salomon vous êtes juif ?! », je mentionne la participation d’un belge au concours de caricatures antisémites en Iran en 2006. J’écris :
“Y sont exposés : une caricature représentant une croix gammée se transformant en étoile de David barbelée étranglant des Palestiniens ; une statue de la Liberté tenant d’une main un livre sur l’Holocauste et faisant de l’autre bras le salut nazi ; trois casques allemands empilés, dont l’un des trois est orné d’une étoile de David en lieu et place de la swastika ; Adolf Hitler exhortant les dirigeants israéliens à procéder à un holocauste, ou encore des bottes juives écrasant le globe. Les pires stéréotypes antisémites sur le complot juif pour dominer le monde se mêlent aux nouveaux clichés : le sionisme, c’est le nazisme, et le véritable Holocauste est celui des Palestiniens. Les dessins ont été sélectionnés sur un total de près de 1 200 envois, 1 193 partis de 61 pays, dont la France (7 dessinateurs), les États-Unis (12) et la Belgique avec Ben Heine, alors étudiant à l’IHECS, ayant contribué au concours avec un dessin comparant les Israéliens à des bourreaux d’Auschwitz. Accusateur systématique et permanent d’Israël et des États-Unis sur son site Internet, Ben Heine occulte sa participation au concours iranien, qu’il ne condamne pas. Il récidivera encore dans ses propos antisémites comme on peut le voir sur http://philosemitismeblog.blogspot.com/2008/01/ben-heine-et-fausto-giudice-une-devise.html.”

Pourtant il y a quelques jours je reçois un mail de Ben Heine:

Madame, j’ai parcouru votre livre “Salomon, vous êtes juif!?” J’y ai trouvé des accusations à mon égard. Pour ne pas passer par 4 chemins, je vous serai reconnaissant de bien vouloir lire la lettre ci-dessous que j’ai écrite il y a quelques semaines.
Cordialement,
Ben Heine
PS: A posteriori et avec le recul, je condamne fermement le concours iranien sur l’Holocauste.

Je vous livre ici sa lettre. Il ne m’appartient pas de pardonner ou non au nom d’une communauté, mais je salue la démarche, elle est courageuse. C’est rare de trouver la force de s’excuser. Encore plus rare de se remettre en question et d’avoir la capacité suite à cela de changer. Merci donc à Ben Heine et voici sa lettre qu’il m’a autorisé à publier sur mon blog. Je n’ai pas illustré cet article par une caricature de cette époque de Ben Heine, car elles sont vraiment choquantes. Je suis persuadée, par ailleurs, qu’il répondra à vos questions ou commentaires laissés ici sur le blog.

Lettre ouverte à la communauté juive
Lire le reste de cet article »

Twitter Facebook
09

Vous avez été victime d’injures à caractère sexuel? Votre témoignage nous intéresse…

badge design Cathy Pill

badge design Cathy Pill

Dans le cadre d’une publication qui sortira de presse à l’occasion du 100 ème anniversaire de la Journée Internationale des droits de la femme et dans la cadre de la campagne ” Causes, Toujours” du Conseil des Femmes, nous sommes à la recherche de témoignages de femmes vivant en Belgique et ayant été agressées verbalement par des injures à caractère sexuel.

En France, plusieurs livres et publications font état de ce type d’injures proférées, tant par des hommes que par des femmes d’ailleurs, à l’intention de celles qui ont un poste à responsabilité, sont proches du pouvoir ou simplement s’aventurent sur un terrain qui reste traditionnellement connoté comme appartenant au monde masculin.
Ce genre de publication ou de relevé n’existe pas chez nous, même si les exemples ne manquent pas. Tout au plus émaillent-ils de temps à
autre les colonnes de la presse.

C’est pourquoi, dans le cadre de cette publication du CFFB qui retrace l’historique de l’injure sexuelle depuis les débuts des Temps modernes
jusqu’à nos jours, l’auteure Sylvie Lausberg souhaiterait pouvoir recueillir votre témoignage, direct ou indirect. En effet, celui-ci l’intéresse
également si vous avez été le témoin direct d’un tel incident ; de même, si vous ne souhaitez pas que votre nom apparaisse, Sylvie Lausberg vous propose de signaler uniquement votre fonction et les circonstances de l’incident de manière à ne pas être reconnue.

Pour contacter Sylvie Lausberg, faites lui un mail : sylvie.lausberg@gmail.com.
Si vous souhaitez son adresse postale ou son gsm, vous pouvez répondre via le blog et je vous l’enverrai!

N’hésitez pas à faire circuler l’information!
Merci!

Twitter Facebook
09

“Causes, Toujours” !

badge design Cathy Pill

badge design Cathy Pill

Ce 8 février, le Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB) lance la campagne «Causes, Toujours!», pour mieux faire connaître son combat pour l’égalité homme - femme, le travail de réflexion de ses commissions, son action de groupe de pression, ses propositions et son rôle d’interlocuteur auprès des pouvoirs publics.

Au cours de ces deux prochains mois, de Bruxelles à Liège en passant par Charleroi, Huy et Verviers, le Conseil des Femmes part donc à la rencontre des femmes (et des hommes), pour expliquer sa philosophie et son action dans tous les domaines qui concernent l’égalité. L’équipe du Conseil des Femmes répondra à toutes questions et distribuera les badges «Tant qu’il y aura des CAUSES, il y aura TOUJOURS le conseil des femmes » ! On le sait, le féminisme a évolué, mais l’égalité acquise dans les textes ne l’est pas encore dans la réalité.

Le badge a été dessiné par la designer belge Cathy Pill !

Le Conseil des Femmes Francophones de Belgique (CFFB) rassemble des associations féminines et des membres individuelles depuis 1905.
camionsideback
Le camion “Causes, toujours!” du CFFB vous donne rendez-vous:
premier rendez - vous
Ce samedi 12 février à Ixelles, Place Flagey (près du fritkot), de 9h à 13h.
Ensuite:
Le mercredi 9 mars à Huy, Grand Place, de 9h à 13h.
Le dimanche 20 mars à Charleroi, Place Charles II, de 9h à 13h.
Le samedi 26 mars à Verviers, Place Verte, de 9h à 13h.
A Liège date en mars à confirmer.

Twitter Facebook