septembre « 2009 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour septembre 2009

27

Un weekend inexpliqué

manifestation contre le voile à l'école

manifestation contre le voile à l'école

Samedi matin, j’ai été manifester à l’appel conjoint du Comité belge Ni Putes Ni Soumises, de l’asbl Insoumise et Dévoilée et du Réseau d’Actions pour la Promotion d’un Etat Laïque. Nous étions plusieurs centaines. Je n’évalue pas très bien, quand il y a tant de monde, mais je dirais bien près de 500 personnes, regroupées autour de femmes courageuses, que d’aucuns appellent des «putes» ou des «salopes».
Vous direz que je suis obsessionnelle, mais je n’ai à nouveau rien vu aux news du soir, ni sur la Rtbf ni sur Rtl. A midi, un seul reportage. Des amis m’y ont vue. On était nombreux du MR, je vous le dis. Députés, Sénateurs, chefs de groupe, conseillers, membres du Parti…. .  Timidement, quelques personnalités de la gauche, anciens députés, ex-socialistes et frères Ecolos. Contente que étions aussi nombreux? Oui, comme femme, comme députée, comme présidente des femmes libérales bruxelloises. Car d’aucuns tentent de vous expliquer après le JT, qu’emballer les petites filles sous un voile, sous le hidjab, ou sous un burkini à l’abri des regards à la piscine réservée, ça participe à leur épanouissement et qu’on en fera en fait des femmes émancipées. Faut qu’on m’explique. 

 Mais ce n’était pas mon seul étonnement du week-end. Le deuxième fut celui d’entendre Philippe Moureaux parler des «voyous» responsables de la délinquance et de la violence à Molenbeek. Bon, il vous rappellera d’emblée qu’ils ne sont pas nombreux, qu’ils font partie du «premier cercle» sur les trois qu’il a défini. Mais tout de même, il a ouvert un oeil…. Alors quelle ne fut pas ma stupéfaction – à lui comme à moi ! - d’entendre le travailleur social du terrain présent sur le plateau de RTL nous expliquer que ces voyous sont en fait des jeunes «fragiles»… Des dealers qui tabassent des flics, vont de condamnations en séjours en prison, de car ou sac jackings en émeutes, et bien, ce sont des jeunes «fragiles» et les “salopes” qu’ils croisent et brutalisent n’ont qu’à le comprendre. Faut qu’on m’explique.

 Et le clou du weekend, je dois l’avouer, c’est le temps d’antenne accordé à Van Cau ! On l’accuse mais sans preuves, lui, le pauv gars, on l’ennuie, on le suspecte, et au fond on fait tout ça sans preuves, rien, nada, que dalle ! C’est vrai, tout son entourage carolo est inculpé mais lui, l’ancien patron ne comprend pas! Faudrait qu’on lui explique, non ?

Twitter Facebook
24

APPEL à Manifester : non au marquage des filles

signes-religieux-a-lecole1

PAS DE SIGNES RELIGIEUX À L’ÉCOLE!

APPEL À MANIFESTATION  du Comité belge Ni Putes Ni Soumises, de l’asbl Insoumise et dévoilée et du Réseau d’Actions pour la Promotion d’un Etat Laïque
SAMEDI 26 SEPTEMBRE - 11H
BRUXELLES
Ministère de la Communauté française

Depuis plusieurs années, la question du port de signes religieux à l’école perturbe la rentrée scolaire. Aujourd’hui, à Dison, on en vient à examiner sérieusement la question de savoir s’il faut ou non accepter des fillettes voilées dans l’enseignement maternel et primaire. Quelques activistes ont engagé avec les écoles concernées un bras de fer dont les premières victimes sont les filles. Nous saluons la décision du Conseil de l’enseignement de la Communauté flamande d’avoir pris la décision d’interdire le port de signes religieux dans l’enseignement qu’il organise et appelons la Communauté française à adopter enfin un décret similaire, seul à même de faire revenir le calme dans les écoles et d’assurer un droit égal pour tous et toutes à un enseignement de qualité.

Nous appelons à une manifestation à Bruxelles, le samedi 26 septembre 2009 à 11h devant le Ministère de la Communauté française (Place Surlet-de-Chokier 15-17) autour des mots d’ordre suivants : « Pas de signes religieux à l’école »
« Non au marquage des filles »
« Non à l’immixtion du religieux à l’école »
MERCI D’ETRE PRESENT, MERCI DE RELAYER LARGEMENT CET APPEL!

Twitter Facebook
23

Sans racisme. Sans rejet. Sans tabous.

Le port de signes religieux : la neutralité de l'Etat en questionCe mardi 22 septembre, une conférence débat au MR sur «Le port de signes religieux : la neutralité de l’Etat en question» a réuni plus de 200 (une salle bondée) personnes intéressées par la problématique.

Corinne De Permentier, Première Vice-Présidente de la Chambre des représentants a placé le cadre du débat et rappelé la démarche du groupe de travail du MR entamé il y a plusieurs mois. Guy Haarscher, Professeur à la Faculté de Philosophie & Lettres et à la Faculté de Droit de l’ULB, a brillamment expliqué les concepts de neutralité et de laïcité de l’Etat. Il a plaidé en faveur d’une législation contre le port du voile à l’école, mais également pour une écoute de l’ «autre» sans racisme ni rejet.

J’ai exposé la question “voile et du statut de la femme”, de l’égalité homme- femme, le député Xavier Baeselen a exposé le port de signes religieux dans la fonction publique et le sénateur Alain Destexhe celui du port des signes religieux à l’école. Lire le reste de cet article »

Twitter Facebook
16

La neutralité de l’Etat en question?

niqab3sn0Corinne De Permentier, Première Vice-Présidente de la Chambre des représentants
Alain Destexhe, Sénateur
Viviane Teitelbaum, Députée bruxelloise
Xavier Baeselen, Député fédéral

ont le plaisir de vous inviter à la conférence-débat qu’ils organisent
le mardi 22 septembre 2009 à 20h00 au siège du Mouvement réformateur, Avenue de la Toison d’Or, 84-86 :

Le port de signes religieux :
la neutralité de l’Etat en question ?

Invité d’Honneur : Guy Haarscher, Professeur à la Faculté de Philosophie & Lettres et à la Faculté de Droit de l’ULB

Les thématiques suivantes seront abordées : le concept de laïcité vs le concept de neutralité, le voile et le statut de la femme, le port de signes religieux à l’école, le port de signes religieux dans la fonction publique ainsi que les implications du port de la burqa en termes de sécurité publique.

Une séance de questions-réponses et un drink clôtureront cette conférence-débat

Merci de confirmer votre présence
par téléphone au 02/549.65.13 ou 02/549.85.15 ou
par mail à vteitelbaum@parlbru.irisnet.be ou xavier.baeselen@lachambre.be

Twitter Facebook
09

Rentrons… dedans !

 

viv-prb1Les gouvernements régionaux se sont enfin réunis et bientôt ce sera la rentrée parlementaire, même si de nombreux élus régionaux travaillent sans attendre le signal officiel ! C’est mon cas. J’ai déjà préparé des questions parlementaires et je travaille sur des propositions de résolution.
Dès que les commissions reprendront, je siègerai à nouveau en commission de l’aménagement du territoire et en égalité des chances et comme suppléante (active) en infrastructure, en environnement et en affaires sociales. J’y défendrai le patrimoine, notre santé, notre «capital planète», l’intérêt des bruxellois, une meilleure mobilité, etc…

Et surtout je continuerai à me battre pour défendre les valeurs de notre démocratie: cela reste primordial pour moi, comme pour vous, je pense. Je me battrai contre les extrémismes de droite et de gauche, contre les fondamentalismes religieux, contre le racisme et l’antisémitisme, pour l’égalité homme-femme (je participe au groupe de réflexion au sein du MR sur l’interculturalité/la multiculturalité).
Cela veut dire aussi contre le voile, qui met à mal la mixité et le principe d’égalité.
Je me battrai contre la stigmatisation de ceux que l’on accuse de stigmatiser les autres mais qui sont en fait stigmatisés eux-mêmes. Je me battrai encore contre le «politiquement correct» qui finit par réduire la liberté d’expression. Je me battrai pour les libertés de tous et partout, et donc contre le conservatisme qui aujourd’hui, je le pense, se situe à gauche. Je m’y attèlerai avec enthousiasme et créativité. N’hésitez pas à m’écrire, à faire des suggestions, je suis à l’écoute.

Twitter Facebook
06

Rien qui vaille

La Caserne Dossin à Malines en 1942

La Caserne Dossin à Malines en 1942

Ce dimanche 6 septembre 2009 j’ai participé au 53ème pèlerinage à la Caserne Dossin à Malines. Pour commémorer et se recueillir, 65 ans après la libération de Bruxelles. Malines, camp de transit, antichambre de la mort. Entre le 4 août 1942 et le 31 juillet 1944, 24.906 Juifs dont 5.093 enfants et 351 Tsiganes ont été déportés de la caserne Dossin vers Auschwitz. Aujourd’hui, et comme presque chaque année, des centaines d’adultes, de jeunes, d’écoliers, de survivants, de membres du corps diplomatique, de personnalités politiques, se sont retrouvés pour se recueillir dans la dignité et l’émotion.

Aujourd’hui, si vous n’en avez pas entendu parler, ou si vous n’avez pas vu d’images sur le sujet, c’est parce que aucune caméra, aucun journaliste n’est venu.

Quelle importance me direz-vous ? N’a-t-on pas déjà assez parlé de cela ? Beaucoup peut-être, assez j’en doute.

Mais ce n’est pas ce qui me trouble.

Ce qui me trouble, c’est de ne pas comprendre pourquoi parfois une manifestation qui rassemble 30 personnes inconnues, fait le JT, avec commentaires, images et interviews, et ici pas de déplacement, pas une minute d’attention pour des centaines de personnes qui communiquent un message positif sur le vivre ensemble (tous les discours allaient dans ce sens) et contre le fascisme.

Je m’interroge donc sur la presse francophone, au sens large, qui ne «rapporte» plus ce qui se passe mais qui semble traiter l’événement selon différents critères, selon que cela aille ou non dans le sens de son engagement. Je trouve cela regrettable, et dangereux.

Twitter Facebook