avril « 2009 « Le blog de Viviane Teitelbaum

Archive pour avril 2009

20

Une direction positive

L’enseignement est notre urgence.
Série d’idées.

Une direction positive - Voir la vidéo >

  • Concentrer les efforts sur l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul, organiser des cours de remédiation individualisés. Si on veut une école des fondements efficace il faut lui donner les moyens organisationnels d’y arriver.
  • Diminuer les lourdeurs administratives pour permettre aux directions de consacrer davantage de temps à leur école au quotidien.
  • Répartir plus équitablement le nombre d’enfants par classe avec un maximum ne dépassant pas les 20-25 élèves dès la première année primaire.
  • Réinstaurer le respect des professeurs par les élèves et les parents et lutter fermement contre toute forme de violence en milieu scolaire. Mais il faut aussi revoir en profondeur la formation initiale des enseignants et veiller à ce que la formation continuée soit valorisée au cours d’une carrière.
  • Proposer l’immersion et intensifier les échanges avec les autres communautés linguistiques dès le plus jeune âge en Belgique.
  • Offrir aux jeunes un enseignement technique et professionnel de qualité, adapté aux besoins réels des entreprises et compléter les cours en classe par une formation sur le terrain.
  • Garantir la neutralité au sein de l’enseignement officiel en Communauté française.
Twitter Facebook
08

Le passé est dans le présent

il peut l’enrichir ou l’empoisonner.

Hier, 7 avril 2009, commémoration du génocide Tutsi à Bruxelles. J’y ai apporté et lu le message suivant.

Chers amis, votre histoire, c’est mon histoire.

Chers amis, depuis de nombreuses années je viens partager avec vous cette journée de souvenir et de mémoire. Depuis de nombreuses années, l’information et les commémorations alimentent un peu partout les médias. Que ce soit pour la Shoah, le génocide des Tutsis ou des Arméniens, pourtant dans les écoles les outils utilisés jusqu’ici pour sensibiliser les jeunes semblent ne plus porter leurs fruits. 

La transmission de la mémoire peut nous empêcher de commettre certaines erreurs, éviter de déclencher à nouveau des guerres. Une commémoration, le jour anniversaire, à une certaine date, traduit tant la nécessité de structurer  le souvenir que le besoin de se souvenir de ce qui nous hante. Car le passé est dans le présent, dit Elie Wiesel, il peut l’enrichir ou l’empoisonner. Comment dès lors dégager un sens, donner une direction pour que la mémoire ouvre des possibilités de délivrance ? 

Lire le reste de cet article »

Twitter Facebook
07

Ma voiture part à la démolition…

….dans ma rue

Départ de la maison ce matin, congé parlementaire, j’en profite pour faire quelques courses. Clé en main j’arrive à ma voiture, une mignonne Smart. Et je découvre la cata : non seulement la capote découpée au cutter il y a peu et recollée est à nouveau défoncée, mais en plus tout l’intérieur est saccagé : câbles sectionnés, changement de vitesse brisé et volé, recouvrements intérieurs arrachés ! Tout est abîmé, tout est dévasté. Je suis triste et furieuse. L’assureur compatit. La patrouille de police arrive au bout d’une heure et demie. Vraiment aimables, ils interrogent, comprennent, rédigent la déposition. Elle servira à l’assurance qui pourra envoyer la dépanneuse. Et c’est tout. C’est tout ? Oui ! La police le sait et je le sais, (je suis conseillère de police de la zone Bruxelles - Ixelles, chef de groupe même, et députée, c’est dire que je le sais). Sais quoi ? Qu’ils ne retrouveront pas les vandales et que même s’ils les arrêtent, ils seront relâchés plus vite que ma voiture ne sera réparée. Le travail de deux policiers aujourd’hui sert à recevoir un numéro pour l’assurance. Les voisins ont témoigné leur indignation. C’est vrai, c’était une rue si calme avant … ceci dit, on peut former une nouvelle association locale : je n’étais pas la seule ce matin, quatre autres voitures ont aussi subi l’attaque en règle!….

Twitter Facebook